FROM MOROCCO WITH LOVE


Nous voilà en partance pour Fès, première fois que nous visitons le Maroc, j’étais très heureuse de pouvoir enfin découvrir cette ville que j’avais étudiée pendant mes études sur l’architecture musulmane. Les portes de l’aéroport franchies, la chaleur ambiante, la lumière blanche du ciel. Assis à la table d’un café en attendant notre voiture de location, en compagnie de chats errants pas farouches du tout, savourant pour certains d’entre nous du Hawai ou du Pom’s, moi j’étais au café.

En route dans la voiture, nous entrons dans la ville de Fès, ses grands boulevards parsemés de fontaines, de jardins, pour finalement arriver au pied de la Médina de Fès, ou nous avions loué un Dar. La première balade dans l’enceinte de la Médina a été vraiment dépaysante, une foule extraordinaire et pourtant aucune bousculade dans cette fourmilière accueillante. Nous étions très fatigués, il s’est mis à pleuvoir mais rien n’aurait pu nous empêcher de nous perdre dans ce dédale, foulant la pierre chaude à l’abri de nos capuches.

Après une bonne nuit de sommeil nous sommes allés faire un tour dans la ville avec un guide, qui nous montrait les différents lieux emblématiques de la médina, la mosquée Al Quaraouiyine, une Medersa, les différents ateliers de textile, de bois de la ville, il y avait aussi les tanneries mais nous ne souhaitions pas y aller. Cette visite nous a permis de découvrir les différentes traditions de Fès, ses différentes fonctions, ses spécialités et son histoire.

Après cette visite de Fès nous avons passé les jours suivants à conduire pour découvrir les alentours de Fès, les routes nous conduisant jusqu’Ifrane en passant par Imouzer kandar, ou nous avons dégusté un Tajine de légume sous l’oeil de dizaine de chat. En remontant vers le nord par les nationales 4 et 6 nous avons parcouru quelques centaines de kilomètre à travers des décors particulièrement jolies et éclectiques, des montagnes, des vallées, des cascades, des lacs, c’était vraiment intéressant de voyager d’un décor à l’autre et constater la diversité et la richesse de cette partie du Maroc.

Lors de notre grand tour, nous nous sommes arrêtés au site archéologique de Volubilis, au nord de Meknès, les ruines de ce site sont vraiment en très bon état et une partie des mosaïques racontent encore l’histoire des douze travaux d’Hercule. La ville de Moulay Idriss fut notre escale suivante, nous avons gravi les marches des rues colorées afin d’arriver au point de vue sur la Médina (l’accès au Mausolée étant réservé aux musulmans), c’est la seule ville du Maroc a avoir son minaret rond.

Nous nous étions mis en tête de trouver une cascade, après des heures de recherche (GPS dans les choux et zone mal indiquée) nous avons finalement fini par tomber dessus par hasard, ce fut épique, demi-tour, chemin de terre impraticable, poursuite de la voiture par des chiens pas commodes, par chance nous avons eu moins de problème à trouver la forêt des singes, dans laquelle nous avons pris plaisir à nous engouffrer, nous étions tellement minuscule dans l’immensité de cette forêt de cèdre à l’odeur extraordinaire.

La semaine fut bien trop courte pour vraiment voir tout ce que nous avions envie de voir, mais nous y retournerons, nous avons eu la chance de découvrir une histoire, d’être dépaysés par les rues et les paysages divers, nous avons dévoré un certain nombre de spécialités locales et pu nous imprégner de la culture du Maroc.

See you next time Morocco !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *